Quatrième de couverture :

Toulouse : Éloïse Bouquet, de la Section de Recherches de la Gendarmerie, découvre Maurice Desbals, un ingénieur a priori sans histoire, dont le corps décapité a fait l’objet d’une macabre mise en scène : sur le mur, un swastika tracé avec le sang de la victime et, au pied du lit, un tas de piécettes et des pétales de fleurs faisant penser à une offrande. La tête du défunt, quant à elle, demeure introuvable…

Vengeance, règlement de comptes, acte de barbarie à connotation sectaire ?

Alors que l’enquête peine à démarrer, un meurtre identique est perpétré un mois plus tard à quelques kilomètres de la ville rose. Le spectre redouté d’une tueuse en série s’inspirant de la déesse Kali se matérialise alors…

Tandis que le capitaine Éloïse Bouquet et son équipe, aidés par un profileur, tentent de remonter la piste de cette psychopathe hors norme, Amanda Kraft, jeune et ambitieuse journaliste d’investigation, et Danny Chang, détective privé enquêtant de son côté sur un prétendu suicide,  mènent chacun de leur côté des enquêtes parallèles qui vont les mener jusqu’à l’antre de la tueuse…


 

Mon avis :

J’avais été séduite par la plume de Céline Denjean lors de la lecture de son premier roman Voulez-vous tuer avec moi ce soir , vous pouvez retrouver mon avis ici

Ainsi, j’ai saisi la première opportunité que j’ai eu pour la rencontrer. La personnalité de Céline m’a beaucoup plu. J’ai découvert une personne dynamique, pétillante, adorable avec un caractère affirmé, le genre de personnalité que j’apprécie !

Je n’ai donc plus aucune excuse et je rattrape mon retard : j’ai foncé sur les deux romans suivants à savoir La fille de Kali et Cheptel  parus tous les deux aux éditions Marabout. Je poursuis donc ma découverte ! D’ailleurs, pour ceux qui sont à jour dans leur lecture, le prochain sort en début d’année 2019 ! Préparez-vous : l’occasion de démarrer 2019 avec un bon bouquin !

Revenons à La fille de Kali ! Sacré roman !

Une histoire rythmée, des chapitres qui s’enchaînent, des pages qui défilent ! Un roman puissant ! Dès les premiers chapitres, j’ai été happée, j’ai intégré l’équipe d’Eloïse Bouquet 😉

Faire la connaissance d’Eloïse, femme gendarme, me séduit vraiment. Elle est sympathique, fonceuse… Peut-être que certaines de ses qualités ressemblent à celles de sa maman (ah ah ah !)

L’intrigue est construite de manière originale : notre gendarme et son équipe, une journaliste Amanda Kraft, ainsi qu’un détective privé, Danny Chang, mènent une enquête et… (Je n’en dirai pas plus, même sous la torture) ! 

Céline a fourni un véritable travail de recherche pour construire cette histoire et cela rend la lecture encore plus agréable, crédible et fournie !

Ah oui, j’oubliais : cela se déroule sur Toulouse et sa région ! Le TOP !

En conclusion, Lisez Céline et sa déesse de Kali pour passer un super moment de lecture : ce roman est terrible !

Bonne lecture,

L.