Quatrième de couverture

« L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ?  » Et si le pouvoir d’un lieu était d’écrire votre histoire ?

Mon avis :

Débuter ce roman m’a permis de m’évader : j’étais en vacances moi aussi à la Datcha ! J’ai imaginé les lieux et il ne me restait plus qu’à faire connaissance avec les personnages et découvrir l’histoire écrite par Agnès Martin-Lugand !

Une fois bien installé sur le bain de soleil, j’ai découvert le personnage d’Hermine, son histoire, sa reconstruction…

Une fois de plus, la vie offre de belles rencontres et cela a été le cas avec Jo et Macha et Hermine a su saisir sa chance.

Agnès Martin-Lugand a le chic pour transmettre des émotions et nous permettent de nous attacher aux personnages et à tous, sans distinction !!

C’est un livre chaleureux !

Bonne lecture,

L.