Quatrième de couverture :

 » Comprendrait-elle la déraison, le Grandiose destructeur que j’avais vécu et qui m’avait changée à jamais ? « 

Une femme aux portes de la mort.
Un homme incapable d’en finir avec la vie.

Leurs deux voix s’élèvent tour à tour pour nous confier leur histoire, leurs maux, leurs démons, et plus que tout l’amour fou. Un amour qui inspire, réunit et sauve autant qu’il a pu détruire et séparer.


Mon avis :

Je vais être assez concise : j’ai loupé mon rendez-vous avec Agnès Martin-Lugand !

Il est vrai que depuis quelques romans la magie n’opère plus comme aux débuts mais je reste fidèle de ses mots car je passe tout de même une lecture agréable mais sans coup de cœur ! C’est le cas pour celui-ci !

Pour celui-ci, c’était bof car j’ai trouvé que tout était deviné d’avance !

Madeleine est en fin de vie, une maladie qui lui prend ses dernières forces. Très bien entourée de ses soeurs et sa fille, elle part vivre ses derniers instants au bord de la plage… Des moments de partages avec sa fille, Lisa, adoucissent ce moment douloureux…

Joshua est un compositeur de musique connus mais qui vit retranché, seul et est rejoint par son fils, Nathan.

Je n’ai pas été happée par l’histoire de ces personnages, il l’a manqué quelque chose…

Je vous laisse le soin de vous faire votre propre idée et venez me dire votre ressenti !

Bonne lecture !

L.