Quatrième de couverture :

« Je m’appelle Virginie. Aujourd’hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore. Nina me méprise. Quant à Etienne, c’est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l’enfance. Je ne me suis jamais attachée qu’à ces trois-là. »

1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.

2017. Une voiture est découverte au fond d’un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l’événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d’enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d’amitié ?

Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d’une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au coeur de l’adolescence, du temps qui passe et nous sépare.

Ses précédents romans, Les Oubliés du dimanche et Changer l’eau des fleurs, ont connu des succès mondiaux, totalisant plus de deux millions d’exemplaires, traduits dans une trentaine de pays. En 2018, elle a été récompensée par le prix Maison de la Presse et le prix Choix des Libraires du Livre de Poche ; en 2019, par le prix des Lecteurs. Une pépite de roman. Le Parisien

Mon avis :

Je découvre la plume de Valérie PERRIN avec cette histoire d’adolescents que l’on retrouve à l’âge adulte, j’ai été conquise !

C’est une auteure comme je les aime qui possède l’art de raconter des histoires et de vous embarquer dès les premiers chapitres.

Nina, Adrien et Étienne n’étaient pas Trois mais quatre finalement car je me suis sentie intégrée à leur bande de Trois. Ils sont tous, particulièrement, attachants, différents et touchants, tous, à leur façon. Leur vécu, leur vie, leur perception des situations vous interpellent. Vous vous retrouverez dans chacun d’eux !

Les valeurs que véhiculent Valérie PERRIN dans son roman me touchent : la famille, l’amitié, l’amour, l’aide, le soutien, l’accompagnement, et surtout, elle démontre que ces valeurs peuvent être des richesses et à la fois, elle peuvent vous détruire !

La place faite aux animaux est belle…

Lisez ce roman et vous vous laisserez embarquer et vous revivrez votre adolescence, repenserez aux personnes qui vous ont bercé. Nina est très proche de son grand-père, moi, j’ai retrouvé ma mamie… et c’est ça le don de Valérie !

J’ai savouré ce roman, j’ai pris mon temps et je ne le regrette pas !! Mon seul bémol est qu’au début de ma lecture, j’ai eu dû mal à me situer au niveau des flash-back car ma lecture était coupée. Une fois plongé dans votre livre, vous n’aurez pas envie de remonter à la surface !

Faites-vous plaisir ou bien faites-vous le offrir !

Bonne lecture,

L.