Quatrième de couverture :

Trois femmes sont incarcérées dans la même prison. C’est là, dans la bibliothèque du centre pénitentiaire, que Pascale, Vanessa et Leïla se rencontrent. Captives de leur condition humaine et des préjugés, elles ont chacune une manière différente de vivre leur détention. Il y a celle qui se pose en redresseuse de torts, celle qui voudrait faire oublier le sort réservé à ses bébés, celle qui imagine que les livres les sauveront toutes les trois. Sensibiliser Vanessa à la lecture et vaincre les réticences de Pascale, tels sont les défis que se lance Leïla. Alors qu’elles n’ont rien en commun, qu’elles ne cherchent pas l’amitié, la pratique cathartique de l’écriture va leur donner l’occasion d’établir une relation, d’évoquer la violence qui les a conduites à l’enfermement.

animaux-chat-4367

Mon avis :

Quel livre !

Que de sentiments ambivalents : j’ai autant apprécié cette lecture qu’elle ne m’a dérangée ! Beaucoup d’interrogations, j’ai dû faire des « pauses » pour réfléchir puis j’ai repris ma lecture.

Dans cette histoire, Cathy Galliègue nous dresse le portrait de Leïla, Pascale et Vanessa. Un point en commun : elles sont en prison. Mais, il n’y a pas que celui-ci : elles sont condamnées et j’aurai même tendance à dire condamnées à être des victimes… Toutes m’ont interpellée et bouleversée.

Peut-être que le cœur de maman que je suis devenue depuis peu est touchée ou me fait voir les choses différemment mais après cette lecture, je me sens différente, vraiment !

Je trouve la plume de Cathy très percutante tout en étant douce.

Chapeau Madame ! Quel talent ! Jusqu’à présent, j’ai lu tous vos romans et je suis pressée de lire les suivants. J’ai également le plaisir de vous suivre sur votre compte Facebook, j’apprécie vos prises de position et je retrouve cette détermination dans l’écriture de votre roman.

Surtout, ne doutez pas et continuez pour notre plus grand bonheur ! Impatiente de lire votre prochain roman !

Bravo !

Bonne lecture à tous,

L.