Quatrième de couverture :

En intégrant une association de bénévoles à l’hôpital, Gabriel devient berceur de bébés.
Anna, jeune médecin, s’apprête à mettre au monde, seule, son premier enfant.
Chacun a son propre combat à mener, un fossé les sépare, et pourtant leur rencontre va tout changer.
Et si, ensemble, ils apprenaient à se reconstruire ? À vaincre leurs peurs et à affronter les fantômes du passé ?

Les Yeux couleur de pluie, Entre mes doigts coule le sable, De battre la chamade… ont révélé la justesse et l’intensité exceptionnelles de Sophie Tal Men pour exprimer les sentiments. Dans ce roman inspiré par le quotidien émouvant de l’hôpital, elle nous invite à ne pas avoir peur lorsque la vie nous tend les bras.

 

image

Mon avis :  

J’éprouve toujours du plaisir à retrouver la plume bretonne de Sophie au moment des vacances estivales, comme une impression de sentir les embruns et avoir les pieds dans le sable.
Une fois de plus, j’ai passé un très bon moment de lecture  : personnages attachants, histoire agréable, cadre idyllique…

Très sympa de retrouver les personnages des opus précédents et à la fois d’en découvrir  d’autres. La tribu s’étoffe !  je n’en dis pas plus 😉

Sophie Tal Men fait toujours preuve d’une grande sensibilité !

A lire !

L.