Quatrième de couverture :

DÉTROIT A PERDU SES REPÈRES.
SES HABITANTS L’ABANDONNENT.
SES ENFANTS DISPARAISSENT.

2013, à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings.
Cette nuit-là, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut. Mais aucun besoin de violence, le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants. Et il est sans doute le Géant de brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans. Alors pourquoi supplie-t-il Sarah : « Aidez-moi… » ?
L’histoire s’ouvre donc avec l’arrestation du coupable. Et pourtant, elle ne fait que commencer. À Détroit, personne n’est innocent…

Mon avis : 

 

Wouah ! Chapeau !

J’ai été séduite par ce premier roman de Jérôme Loubry ! Quelle plume !

Ce roman a tous les ingrédients pour vous plaire : un inspecteur sympathique malgré ses faiblesses, une enquête qui vous embarquera immédiatement, un cadre mystérieux que je connaissais très peu.

J’ai trouvé très intéressant la manière dont l’histoire s’est installée au fil des chapitres et surtout la construction de l’enquête qui me paraît originale, quant au dénouement… motus et bouche cousue !

C’est un vrai page-turner ! Tous les ingrédients sont réunis pour vous obliger à poser ce roman uniquement une fois fini !

Jérome Loubry est un auteur prometteur, qu’il faut suivre !!

Pour revenir au lieu où se déroule cette affaire, Détroit, j’ai trouvé que cette ville était un « vrai  personnage » et la description faite en est poignante, une ville morte anéantie, quasiment morte…

Je vous invite, si ce n’est pas encore fait, à lire ce roman disponible au format poche, de toute urgence !

Bonne lecture,

L.