« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?

image

Un auteur :

Née en 1978, à Luçon, après une licence de génétique, et des études en psychothérapie, Angélina Delcroix est actuellement (2017) psycho-praticienne en Vendée. Mariée et mère de deux enfants, elle consacre son temps libre à sa passion, l’écriture.

Source : Babelio.com

 

Sa bibliographie :

  • Ne la réveillez pas – Pocket – 2019 :

Ne-la-reveillez-pas.jpg

Quatrième de couverture : C’est en accompagnant son meilleur ami sur la tombe de sa mère assassinée il y a tout juste un an, que Christelle remarque une étrange inscription :  » OO14-DEBUT DE JEU « . Le même jour, le corps d’un étudiant est découvert, un code gravé dans la chair :  » 02F01 « . Et c’est au tour de l’une des policières chargées de l’enquête d’en recevoir un dans son courrier :  » 02F01 : le deux cherche les uns à travers l’origine. Affaibli. Disparu. Mort ? Le jeu a commencé, que le meilleur gagne, Joy ! « . Puis Christelle par SMS :  » Bienvenue dans le jeu. Règle n°1 : ceux qui entrent dans la partie ne peuvent pas la quitter avant la fin « .
Qui se cache derrière ce jeu ? Quelles en sont les règles ? Et surtout, qui en réchappera ?

  • Si je serais grande – Nouvelles Plumes – 2019 :

Si-je-serais-grande.jpg

Quatrième de couverture : 2006. Deux petites filles disparaissent le même jour, sans laisser de traces. Elles sont voisines, mais n’étaient pas ensemble au moment de leur enlèvement.
Eleanor, bientôt six ans, vit dans la crainte de déplaire à ses parents. La tête pleine d’images et de souvenirs, est-elle la menteuse que décrit sa mère ?

2016. Des cadavres d’enfants viennent d’être découverts. Au milieu des corps, une survivante. Enceinte de quatre mois et toujours profondément marquée par sa précédente enquête, l’adjudante Joy Morel se retrouve à la tête d’une enquête éprouvante qui va l’entraîner aux frontières de l’inimaginable…

  • Un peu, beaucoup…jusqu’à la mort – Nouvelles Plumes – 2019 :

un-peu-beaucoup-jusqu-a-la-mort

Quatrième de couverture : Fragilisée par le décès de l’un de ses coéquipiers, l’adjudante Joy Morel doit aussi apprendre à composer avec sa récente maternité. Mais une étrange affaire la ramène sur le terrain : un homme, sobre depuis plusieurs années, est retrouvé mort après un coma éthylique. À ses côtés, le cadavre de son épouse, ligotée et mutilée…

image

Sa bibliothèque, quatre questions :

 

1.Etes-vous davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Angelina Delcroix : J’ai toujours préféré le neuf et encore plus depuis que je cours les salons. Un échange, quelques mots laissés par l’auteur et le livre prend une autre dimension. Niveau format, j’ai un penchant pour les grands !

2. Décrivez-nous votre bibliothèque ? Une photo ? Plusieurs Photos ?+ photos (biblio, pile à lire…)

Angelina Delcroix : Les rangées doubles ne suffisent parfois plus. Certains livres se retrouvent couchés, cachés, coincés ! Ça me donne la chance de devoir fouiner chaque fois que je veux commencer un nouveau livre et j’adore ça.

1.jpg

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

Angelina Delcroix : Hiver de Mons Kallentoft, depuis… une dizaine d’années !

Hiver.jpg

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Angelina Delcroix : Corruption de Don Winslow

Corruption.jpg

Petit bonus : Pouvez-vous citer un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur…) que vous affectionnez particulièrement ?

Angelina Delcroix : Leonard De Vinci est un artiste que j’admire. Un génie qui a su observer le vivant et le monde comme personne.

 

 

image

Un grand merci à Angelina d’avoir participé à cet interview ! Un bonheur pour moi qui découvre l’auteure qu’elle est ainsi que la lectrice.

Il ne me reste plus qu’à découvrir son imagination à travers ses romans.

Bonne lecture à tous,

L.