« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?

image

Un auteur : 

Il est bientôt l’heure de préparer vos valises et donc votre PAL spécial Vacances ! L’occasion parfaite de découvrir François-Xavier Cerniac. Vous avez de la chance : il a participé à notre rendez-vous ! C’est partiiiii ! Go ! Go !

François-Xavier Cerniac est scientifique et auteur de thrillers. Il réside en Nouvelle-Aquitaine.

Sa bibliographie :

  •  Le tombeau du Phénix – Pocket – 2012

Le-tombeau-du-Phenix.jpg

Quatrième de couverture : Paris, décembre 2008, une explosion spectaculaire vient d’avoir lieu à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Le Phénix, tueur en série, s’est échappé.
Quelques heures plus tard, le Petit Musée Dali vole en éclats, faisant une victime, Denis Carpanon. Déjà d’autres meurtres s’enchaînent et résonnent comme une sombre vengeance du Phénix.
L’enquête du Commandant Perez est rapidement menée et une chasse à l’homme s’engage alors…
Persuadée que la police fait fausse route, l’épouse de la victime, Estelle Carpanon, va se battre pour faire éclater la vérité au grand jour.

Avec ce roman, François-Xavier obtient le prix VSD du polar et le coup de cœur
de Didier van Cauwelaert en 2011.

  • Memoria – 2013 – City Editions

Memoria.jpg

Quatrième de couverture : Observée, traquée, isolée… Depuis son réveil à l’hôpital, la vie de Claire a basculé dans un cauchemar. Elle se rappelle juste avoir aperçu une silhouette menaçante dans son appartement avant de s’écrouler. Aujourd’hui, en découvrant les bandages autour de ses poignets tailladés, la jeune femme soupçonne que la mort de son père, neurochirurgien, a été maquillée en suicide. Claire est-elle poursuivie par le même tueur ? Que cherche-t-il ? Au fil des jours, les victimes s’accumulent et des enfants sont atteints par un mal étrange. Claire n’a pas d’autre choix que de se plonger dans un douloureux passé. Au bout du chemin, se trouve la vérité. Terrifiante.

  • Les Gardiens de Dieu – 2014 – City Editions

Les-gardiens-de-dieu.jpg

Quatrième de couverture : Mars 2013. Philippe Mezzo disparait de l’hôpital où il a été admis après une tentative d’empoisonnement. Un an après cette disparition, Claire, sa petite amie fiancée, aperçoit l’avis de recherche lancé pour retrouver un homme soupçonné de plusieurs meurtres. A chaque fois, les victimes ont été assassinées après avoir été torturées dans une église. Lorsqu’elle découvre le portrait de ce suspect, Claire n’a aucun doute : il s’agit de Philippe. Lancée à sa recherche, la jeune femme va nager en eaux troubles, entre agents gouvernementaux, sociétés secrètes et expérimentations scientifiques obscures. Tous n’ont qu’un objectif : découvrir le « Mystère de Dieu ». Et certains secrets ne sont vraiment pas à mettre entre toutes les mains… Meurtres rituels, expériences scientifiques et mystères ésotériques : quel est le prix de la vie ?

  • C’est ta chance – 2019 – City Editions

C-est-ta-chance.jpg

Quatrième de couverture : Marion a trente ans et le jour de son anniversaire est un vrai cauchemar : elle est virée de son job, victime d’un accident de voiture et se casse deux orteils en tentant de fuir sa mère envahissante ! Pire encore, elle n’a toujours pas de petit ami et la vie romantique dont elle rêve. Dans un sursaut de survie, et alors qu’elle a un peu forcé sur les antidépresseurs, la jeune femme postule à toutes les offres d’emploi qui lui passent sous le nez. Jusqu’à ce qu’elle séduise une entreprise qui l’engage comme détective chargée de vérifier  l’honnêteté de ses salariés. Mais Marion n’est vraiment pas taillée pour ce métier et sa discrétion laisse totalement à désirer… le comble pour une apprentie enquêtrice ! De gaffes en galères, elle est décidée malgré tout à relever le défi. Mais évidemment rien ne tourne comme elle l’avait imaginé…

C’est son premier roman feel-good ! Je vous en reparle très vite !! 😉

N’hésitez pas à suivre l’actualité de François-Xavier sur sa page FB.

image

Sa bibliothèque, quatre questions : 

1. Etes-vous davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

François-Xavier Cerniac : Je suis plutôt livres neufs pour une simple raison, j’aime parcourir les rayons des librairies avec les dernières sorties présentées à nos yeux. Je découvre les résumés des romans dont les couvertures m’ont attiré. J’en choisis un ou deux, et je les ramène à la maison, enthousiaste comme si je venais de trouver un trésor. Mais j’emmène souvent ma fille à la médiathèque qui est à deux pas de la maison, et j’emprunte régulièrement des livres. Comme je lis le soir avant de m’endormir et que j’aime bien le confort, mon choix se porte de manière générale vers les grands formats. J’ai quelques livres dédicacés par des amies et amis auteurs, ceux que je croise sur les salons principalement. C’est toujours agréable de relire ces petits mots et de se replonger dans une ambiance, dans ces souvenirs agréables.

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

François-Xavier Cerniac : J’ai la même bibliothèque depuis mon adolescence. Elle m’a suivi à travers les années et elle tient toujours debout (il faudra que je pense à en changer un jour quand même… Peut-être du chêne plutôt que du sapin d’IKEA…) Il y a quelques mois, elle était vraiment chargée et pour ne pas mentir, ça faisait réellement bordélique. J’ai fait le tri, et je suis allé déposer des ouvrages dans les boites à livres de ma ville. Lorsque je suis retourné voir ces boites à livres le week-end suivant, tous les romans déposés avaient disparu. Ils voguaient donc vers une nouvelle vie !

Bibliothèque Cerniac FX.jpg

 

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

François-Xavier Cerniac : « La disparition de Stephanie Mailer » de Joël Dicker. J’ai longuement hésité avant de l’acheter. J’ai vu que les critiques étaient moins bonnes que pour ses précédents ouvrages. Mais je me suis lancé dans la lecture récemment, et je le termine bientôt. Vous savez quoi ? J’aime beaucoup l’histoire. C’est bien la preuve qu’il faut toujours se faire sa propre opinion.

La-Disparition-de-Stephanie-Mailer.jpg

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

François-Xavier Cerniac : Sharko de Franck Thilliez. Pour dire toute la vérité et rien que la vérité, il n’a pas encore rejoint ma PAL. Mais je le pique à mon père dès qu’il a terminé la lecture 😉

Sharko.jpg

Petit bonus :
Pourriez-vous citer un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur…) que vous affectionnez particulièrement ?

François-Xavier Cerniac : Le premier artiste qui me vient à l’esprit est Salvador Dali. J’ai été marqué très jeune par ses peintures évocatrices, à la fois douces et angoissantes, comme certains rêves. L’univers onirique est idéal pour y placer un fort symbolisme et le travail de cet artiste m’a toujours fasciné.

image

Un grand merci François-Xavier d’avoir accepté de participer à ce rendez-vous qui nous permet de découvrir le lecteur que vous êtes !  

Et surtout, rendez-vous vendredi… !

Bonne lecture,

L.