Bonjour Sandrine,

Je te remercie de partager ce petit moment avec moi, mon souhait à travers cet échange est de faire découvrir la personne mais aussi l’auteur que tu es et pourquoi pas la lectrice !

Je te connais parfaitement ! Nan, je blague… On va dire que je te connais bien !
J’espère, à travers cet échange, permettre à d’autres de te découvrir !

C’est parti !

Un petit thé, un café, une bière ?! Un carré de chocolat ? Autre chose ? (j’ai fait des cookies !)

animaux-chat-4367

Sandrine, pour celles et ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter ?

Bonjour, et tout d’abord merci pour cette interview et oui, je prendrais bien un chocolat ! En deux mots, je suis une quinqua bien dans sa tête, originaire de Bègles, qui vit dans la région toulousaine. Je bosse avec des ados quand je n’écris pas, c’est mon secret pour ne pas me sentir trop vieille.

Comment te décrirais-tu de caractère ?

Eh bien, du caractère, j’en ai ! Je ne me suis jamais laissée influencer dans ma vie.
J’aime les gens, les animaux (peut-être pas dans cet ordre) et je crois être une personne aimable et fidèle en amour comme en amitié. Mais je n’ai pas une once de patience, je stresse facilement et cela a pu me poser des problèmes.

Quelle a été la place de la lecture dans ton enfance ? Que lisais-tu ?

Le vrai virus de la lecture ne m’est venu que vers 19 ans. Avant, je lisais peu, surtout des Six Compagnons de la Croix-Rousse, du polar pour gosse, quoi ! En fait, je préférais écrire que lire.

Quelles études as-tu suivies ?

Des études de Lettres modernes, une moitié de maîtrise parce que je n’ai jamais soutenu mon mémoire…

Quelles sont les causes pour lesquelles tu te bats ? Qu’est-ce qui t’anime ?

La violence sous toutes ses formes me hérisse, les abus sur les enfants aussi. D’ailleurs, si on lit entre les lignes de mes ouvrages, ces thèmes sont abordés.

animaux-chat-4367

Maintenant que nous te connaissons davantage, parlons de l’auteur qui est en toi !

Ah, oui, mais on est plusieurs dans ma tête, en fait…

Comment en es-tu venue à l’écriture ? Est-ce un besoin ?

L’écriture est venue à moi pour être précise. Dès le plus jeune âge, c’était un moyen d’évasion. Quand j’écrivais, j’étais heureuse, en harmonie avec le monde et les gens que je créais. C’est toujours le cas, mais j’écris maintenant de façon plus raisonnée.

Tu as écrit plusieurs romans, comment arrives-tu à te renouveler à chaque roman ?

En ce qui concerne la série des Lynwood Miller, les personnages évoluent d’un tome à
l’autre. J’évolue avec eux. Après, j’ai eu besoin de m’essayer à autre chose et je l’ai fait, mais ceci est une autre histoire à suivre.

Comment procèdes-tu lorsque tu es en période d’écriture ? As-tu des rituels ?

Pour la création, un stylo et un cahier. Pas d’ordi durant cette phase ! A l’ancienne, quoi ! J’aime travailler entourée mais sans personne qui s’occupe de moi. Après, pour l’étape sur l’ordi, comme je retravaille ce que j’ai écrit, il ne faut personne et surtout pas de bruit.

Fais-tu relire tes écrits au fur et à mesure de ton avancée ? A des personnes en
particulier ?

Ma collègue Caroline lit au fur et à mesure, ainsi qu’une de mes amies FB, Llewellyn, que je n’ai jamais rencontrée pour de vrai mais qui lit rapidement et me motive. Avant, ma mère était ma première lectrice, malheureusement la maladie d’Alzheimer ne lui permet plus de lire et ça me manque cruellement.

Parles-nous de tes romans ? Un te tient-il plus à cœur que les autres ?

J’aime toujours le livre sur lequel je travaille sur le moment, c’est une question très délicate ! Je m’attache aux personnages, je vis avec eux du matin au soir jusqu’à la sortie du livre où là, ce sont les lecteurs qui se les approprient et les font vivre à leur tour.

Comment te documentes-tu pour écrire tes livres ? Interview ? Enquête de terrain ?
Recherches en bibliothèques, internet ?

Mes sources sont très variées. Internet bien sûr, mais par exemple, pour le rural noir que j’écris actuellement, j’ai fait appel à la mairie du village où se passe l’action et je me suis rendue sur place plusieurs fois pour rencontrer un interlocuteur très informé sur son village.
Pour le côté historique, une de mes collègues professeur d’histoire Géographie m’est d’une aide précieuse.

Quelle lectrice es-tu ? Réussis-tu à lire lorsque tu écris ? Lis-tu d’autres genres ?

Je suis une lectrice assidue, même en phase d’écriture. Je lis à peu près un bouquin par
semaine. Je lis surtout du noir mais il m’arrive de me perdre dans la blanche ou dans la
fantaisie que j’affectionne particulièrement.

Que fais-tu le 11 mai ?!

Pour rien au monde je ne manquerais le rendez-vous des Psychopathes du polar, même
si je n’avais pas été invitée, je serais venue voir les auteurs et toute l’équipe des Psychopathes !

Un petit mot pour Pépita, Marie-No, Karine ?

Un grand merci d’être qui vous êtes, déjà ! Et puis aussi d’organiser cet événement unique en région bordelaise. On est chouchoutés et la bienveillance est toujours au rendez-vous, jusqu’au comptoir où Nanou fait du café avec amour et où Jean-Marc fait sauter les crêpes !!!!

Un dernier mot ?

On aimerait avoir tous les weekends des occasions de rencontrer nos lecteurs et de faire de nouveaux adeptes ! J’ai hâte d’être au 11 mai !

animaux-chat-4367

Le jour du salon, vous pourrez rencontrer Sandrine et lui faire dédicacer les livres repérés, pour vous aider à compléter votre wish list, voici ses titres :

  • Lynwood Miller soit en format poche ou en grand format aux éditions Lajouanie :

Quatrième de couverture : Ancien membre des forces spéciales américaines, Lynwood Miller coule une retraite paisible dans les Pyrénées. Un soir, non loin de sa bergerie, il sauve d’une brutale agression une jeune femme. Après avoir blessé et fait fuir les deux malfrats, il conduit la victime, Éli, à l’hôpital. Il apparaît vite que cette femme d’une beauté déroutante détient des pouvoirs hors du commun et suscite de nombreuses convoitises. Avec l’aide de Simon, un jeune hacker installé dans la même vallée, Lynwood se plonge dans cet univers de secrets et tente de sauver Éli d’une mort certaine. Cette mission lui tient d’autant plus à cœur qu’il s’est pris d’amour pour elle¿ Une course contre la montre s’engage, jusqu’à un dénouement étourdissant.

  • Lynwood Miller : Pas de printemps pour Eli aux éditions Lajouanie :

Pas-de-printemps-pour-Eli.jpg

Quatrième de couverture : Lynwood Miller, le retour ! Le beau mais ténébreux ex-GI coule le parfait amour avec la jeune, belle mais très curieuse Éli. Tous deux profitent béatement des douceurs de l’été pyrénéen lorsqu’un coup de téléphone vient rompre cette quiétude : le père de Lynwood est décédé. L’ancien membre des forces spéciales américaines va devoir retourner au Texas pour l’enterrement. Il va lui falloir aussi révéler à ce qui reste de sa famille qu’il n’est pas mort depuis vingt ans ! Sa fiancée est, bien sûr, du voyage. Tout juste arrivé dans le ranch familial pour les obsèques, le couple découvre que des truands font pression sur James, le frère de Lynwood, qui doit juger – et condamner ? – un redoutable trafiquant…

Drogue, assassinat, enlèvement, poursuites, massacre, rien ne manque à cette nouvelle aventure de Lynwood Miller au pays des cow-boys et… du gaz de schiste. Il faudra toute la détermination et les compétences particulières de l’ancien soldat et les pouvoirs quelque peu stupéfiants d’Éli pour sauver leurs proches des agissements de la pègre.

Suspense, amour, rebondissements et pouvoirs extraordinaires garantis.

  •  Lynwood Miller : Rivalités – 2019 – Editions Lajouanie 

50537169_515141272227141_3369950216546418688_n.jpg

Quatrième de couverture : Lynwood Miller, ex-membre des forces spéciales américaines coule des jours heureux, sinon paisibles, auprès de la tendre mais surprenante Éli dans le bassin d’Arcachon. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes si une être odieux aux pouvoirs similaires, sinon supérieurs à ceux de la jeune femme, ne venait s’immiscer dans la vie du couple. Tout irait donc pour le mieux si… le cadavre d’un adolescent n’était pas retrouvé émasculé sur les quais. Tout irait donc pour le mieux si… le commissaire Marchand ne se décidait à mettre Lynwood et Simon sur l’affaire…

Lynwood Miller est de retour pour sa troisième aventure.
Éli et ses pouvoirs aussi étonnants que déroutants et Simon le geek des Pyrénées sont bien évidemment de la partie. S’ajoutent à ce fameux trio, des criminels, des flics, un médium et quelques pédophiles incestueux… L’épisode s’annonce prenant !

animaux-chat-4367

Restez informés de l’actualité du salon en suivant les liens ci-dessous :

Vous pouvez également vous inscrire sur le blog Les psychopathes du polar cela vous permettra d’être au courant des dernières sorties dans votre genre de prédilection !

Bonne lecture,

L.