les-psychopathes-du-polar

Le salon Polar entre deux mers approche

Le 11 mai 2019 

A Fargues Saint-Hilaire

De nombreux psychopathes seront présents,

dont Marin Ledun, notre parrain !

animaux-chat-4367

L’idée est de répondre à cet interview par un mot, une phrase, une recette, un souvenir, un titre de
livre, de film, une ville, un souvenir, en expliquant ou pas le pourquoi du comment…

En résumé, vous êtes libre de faire ce qu’il vous plaît !

Dites-nous ce qu’il vous passe par la tête !

Vous avez carte blanche ! Amusez-vous bien !

Vous êtes prêt ? Parti !

animaux-chat-4367

Minority Report, de Steven Spielberg, adapté de la nouvelle éponyme de l’immense Philip K. Dick.

Arizona Dream, pour la BO du film par Goran Bregovic et Iggy Pop.

Ron Rash, parce que c’est un immense écrivain du noir – et aussi parce qu’il comprend mon mauvais anglais.

Iron Maiden, en particulier l’album Killers, mais aussi Iowa, titre du 2 ème album de Slipknot, en particulier le single My Plague.

Nu dans la jardin d’Eden, un roman noir époustouflant comme seul Harry Crews sait les écrire – à lire en
version originale).

Lettres à Franca, un recueil des échanges épistolaires bouleversants (à tous points de vue : psychiatriques, amoureux, philosophiques, historiques, etc.) entre le philosophe Louis Althusser et Franca Madonia de 1961 à 1973.

Ender, du nom de la trilogie multi-primée d’Orson Scott Card (et du personnage principal), La stratégie Ender (1986), La voix des morts (1987) et Xénocide (1993), que j’ai découverte à sa sortie, alors que j’étais gosse, et qui a changé ma vie.

Duncan, de Hal Duncan, un écrivain écossais de SF à qui on doit le monumental Vélum (2005, Vellum), traduit en 2008 par Florence Dolisi pour la collection « Lunes d’Encre » chez Denoël, et qui ouvre le diptyque Le livre de toutes les heures. Tout le monde devrait avoir lu Vélum. Et Evadez de l’enfer ! (prononcez : « E-va-dez-de-l’en-
feeer ! ») aussi, parce que Hal Duncan sait tout faire.

Underground, d’Emir Kusturica, Palme d’or à Cannes en 1995, la 2 ème pour le réalisateur serbe après Papa est en voyage d’affaires en 1985, et je dirais même la troisième pour celle qu’il aurait dû obtenir pour son meilleur long-métrage, Le temps des gitans en 1988.

No country for old men, des frères Coen, sorti en 2007 et, avis très subjectif, leur meilleur film, tiré du roman éponyme de Cormac McCarthy paru en 2005 – le hasard n’existe pas…

Merci d’avoir joué le jeu !

animaux-chat-4367

Ce salon sera pour vous l’occasion de rencontrer Frédéric, vous pourrez y retrouver ses romans. Pour préparer votre wish list, voici quelques titres que vous retrouverez sur sa table !

  • La vie en rose – 2019 – Série Noire, Gallimard

56800711_2333559056918972_3427748227103850496_n.jpg

Quatrième de couverture : Ses parents étant partis en voyage, Rose se retrouve seule pour s’occuper de ses frères et soeurs. Elle est confrontée au cambriolage de Popul’Hair, le salon de coiffure où elle fait la lecture, découvre sa grossesse inopinée et apprend le meurtre de l’ancien petit ami de sa soeur. Tout en menant l’enquête, elle doit s’occuper du suivi scolaire de sa soeur et des peines de coeur de son frère.

  • Aucune bête – 2019 – Atelier In 8 In octavo 

Aucune-bete.jpg

Quatrième de couverture : Véra, une ouvrière mère de trois enfants, fréquente les courses de vingt-quatre heures où se côtoient professionnels et amateurs.

  • Salut à toi ô mon frère – 2018 – Série Noire, Gallimard
  • Salut-a-toi-o-mon-frere

    Quatrième de couverture : La grouillante et fantasque tribu Mabille-Pons : Charles clerc de notaire pacifiste, Adélaïde infirmière anarchiste et excentrique. Les enfants libres et grands, trois adoptés. Le quotidien comme la bourrasque d’une fantaisie bien peu militaire.
    Jusqu’à ce 20 mars 2017, premier jour du printemps, où le petit dernier manque à l’appel. Gus, l’incurable gentil, le bouc émissaire professionnel a disparu et se retrouve accusé du braquage d’un bureau de tabac, mettant Tournon en émoi.
    Branle-bas de combat de la smala ! Il faut faire grappe, retrouver Gus, fourbir les armes des faibles, défaire le racisme ordinaire de la petite ville bien mal pensante, lutter pour le droit au désordre, mobiliser pour l’innocenter, lui ô notre frère.

  • Ils ont voulu nous civiliser – 2017 – Flammarion
  • Ils-ont-voulu-nous-civiliser

    Quatrième de couverture : Thomas Ferrer n’est pas un truand. Pas vraiment. Les petits trafics lui permettent de sortir la tête de l’eau, même si la vie n’a pas été tendre avec lui. De petits larcins en détournements de ferraille, le voilà face à face avec un truand, un vrai cette fois. Celui-ci, laissé pour mort par Ferrer, embarque deux frères assoiffés de vengeance à la poursuite de son agresseur. La traque sera sans pitié, alors qu’une puissante tempête s’abat sur la région.

 

  • En douce – 2017 – J’ai lu
  • En-douce

    Quatrième de couverture : Sud de la France.
    Un homme est enfermé dans un hangar isolé. Après l’avoir séduit, sa geôlière, Émilie, lui tire une balle à bout portant. Il peut hurler, elle vit seule dans son chenil, au milieu de nulle part.
    Elle lui apprend que, cinq ans plus tôt, alors jeune infirmière, elle a été victime d’un chauffard.
    L’accident lui a coûté une jambe. Le destin s’acharne.
    La colère d’Émilie devient aussi puissante que sa soif de vengeance.

animaux-chat-4367

Restez informés de l’actualité du salon en suivant les liens ci-dessous :

Vous pouvez également vous inscrire sur le blog Les psychopathes du polar cela vous permettra d’être au courant des dernières sorties dans votre genre de prédilection !

Et surtout,

BONNE LECTURE !

L.