« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?


 

Un auteur :

Née en 1978 à Marseille et diplômée de Sciences Politiques, Johana Gustawsson a été journaliste pour la télévision et la presse françaises. Elle vit aujourd’hui à Londres, en Angleterre.

N’hésitez pas suivre l’actualité de Johana sur son site ou encore sur sa page Facebook !

  • Block 46 – 2016 – Editions Milady :

Block-46.jpg

Quatrième de couverture : Falkenberg, Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme.

Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.

Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie…

En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

  • Mör – 2017 – Bragelonne : 

Mor

Quatrième de couverture : Après Block 46, le duo d’enquêtrices Emily Roy (profileuse de renom, froide et parfois curieusement maternelle) et Alexis Castells (écrivaine de true crime) revient pour une enquête terrifiante qui explore, cette fois encore, l’histoire et les liens familiaux.

On retrouve, en Suède, un cadavre de femme amputé de plusieurs kilos de chair : les seins, les hanches, les cuisses et les fesses ont disparu. Au même moment, à Londres, Emily Roy enquête sur une disparition inquiétante : une actrice célèbre a été enlevée, et ses chaussures abandonnées à proximité de son domicile, dans un sac plastique, avec une paire de chaussettes soigneusement pliées dedans.

Ces deux crimes portent la signature du serial killer qui a tué l’ancien compagnon d’Alexis Castells au moment de son arrestation : Richard Hemfield. Hemfield est enfermé à vie à l’hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor, pour le meurtre de six femmes blanches, retrouvées, en l’espace de deux ans, assassinées et amputées de leurs seins, de leurs fesses, de leurs cuisses et de leurs hanches…

Le problème, c’est que Richard Hemfield est en prison depuis dix ans. Comment expliquer que ses crimes recommencent ?

 


Sa bibliothèque, quatre questions :

 

1. Etes-vous davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Johana Gustawsson : J’adore les livres d’occasions, l’odeur du vieux papier, le fait qu’ils aient voyagé et vécu avant d’arriver entre mes mains. Enfant, étant voraces de livres, je les achetais chez un bouquiniste (qui existe toujours aujourd’hui d’ailleurs !). C’est comme cela que je me suis constituée ma collection d’Agatha Christie.

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

Johana Gustawsson : Ma bibliothèque possède des livres en français, anglais, suédois et espagnol, qui sont les langues de notre maisonnée. On peut l’apercevoir depuis notre salon, ce qui me remplit de bonheur, car les livres m’apaisent, ils sont un véritable réconfort. Ces livres vont de la littérature blanche à la noire en passant par le théâtre, la poésie et les romans historiques. Nous avons aussi des livres qui traînent dans toute la maison, même dans les toilettes !

48418429_1822504327872127_2104033211918057472_n

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

Johana Gustawsson : Mon Dieu, j’en ai beaucoup ! Surtout ceux de mes collègues que j’ai tellement hâte de découvrir ! Dont ceux de Sonja Delzongle, Antonio Lanzetta, Thomas Enger et Lilja Sigurdardottir.

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Johana Gustawsson : « Telling Lies » de Paul Ekman, que j’ai envie de lire depuis deux ans ! Un livre sur les microexpressions que je compte utiliser pour mon personnage d’Aliénor Lindbergh.

Telling-lies.jpg

Petit bonus :

Pourriez-vous citer un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur…) que vous affectionnez particulièrement ?

Johana Gustawsson : Gustav Klimt ! ces peintures m’enveloppent comme une étreinte !


 

Je remercie sincèrement Johana d’avoir répondu à ces questions nous permettant de la découvrir en tant que lectrice.

Bonne lecture,

L.