« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?


 

Un auteur :

Pyrénéenne de naissance, de jeunesse et de cœur, Sophie Séronie-Vivien vit depuis trente ans à Toulouse. Mère de trois enfants, elle enseigne la biochimie et la biologie moléculaire à la faculté de Pharmacie en tant que maître de conférences. Spécialiste en biologie médicale, elle a exercé pendant vingt ans au sein du Centre de Lutte contre le Cancer de la ville rose.

C’est en 2012 qu’elle s’est tournée vers l’écriture, essentiellement à destination des jeunes mais aussi plus récemment pour les adultes. Ses ouvrages sont variés dans leur forme et dans leur thématique, allant d’albums illustrés à des romans en passant par des fictions de vulgarisation scientifique.

Vous pouvez retrouver l’actualité de Sophie sur son site ou bien sur facebook !

Sa bibliographie :

  • Mutation – L’Étoile de Natan (Éditions Tertium, mai 2012). Roman à partir de 12 ans

Mutation-l-etoile-de-Natan

 

Quatrième de couverture : Antoine a treize ans, deux sœurs, une passion pour le foot, une copine et la vie devant lui… Mais tout bascule quand il se retrouve dans une chambre d’hôpital. C’est alors qu’une aide inattendue se manifeste. Ses rêves le conduisent dans un monde inconnu. Gus va lui servir de guide. Un parallèle étrange s’établit entre sa vie et celle du Prince Natan. Celui-ci lutte contre l’invasion d’un ennemi implacable. Antoine va être le témoin de la reconquête de son étoile par Natan et ses compagnons

Mais quels sont les liens mystérieux qui unissent Antoine et Natan ? Pourquoi la jeune magicienne Thaïs ressemble-t-elle tant à Cloé, la sœur d’Antoine qui va donner une part d’elle-même pour le sauver ?

  • La vallée des Consolés (Éditions Tertium, mars 2013). Roman pour les 10-15 ans 

La-vallee-des-consoles

Quatrième de couverture : Au cœur des Pyrénées, trois enfants sont projetés dans un monde hors du temps. Ils rencontrent Laminak, dracs, hadas, druides ainsi que des humains dont la première vie s’est tragiquement achevée entre France et Espagne. Guidés par la mystérieuse Estévania, protégés par les chevaliers Arnaud de Norac et Geoffrey d’Aumale, Peyo, Inès et Simon se lancent dans une quête riche en rebondissements….

  • La Libellule (Éditions Âne bâté, août 2015). Album ados et adultes illustré par Adeline Bidon

La-Libellule.jpg

Quatrième de couverture : Une nouvelle onirique, la métaphore du rêve d’une vie. La vie d’un homme extraordinaire dont le sang coule dans les veines de l’auteur. Et des illustrations tout en superposition qui relèvent du grand art graphique.

  • L’attaque des Céfoles (Éditions Alice Jeunesse, septembre 2015). Roman à partir de 10 ans 

L-attaque-des-cefoles.jpg

Quatrième de couverture : Fiona en a assez. Assez qu’à douze ans on la prenne pour un bébé. Comme si elle ne savait pas ce que cache une maman obligée d’arrêter de travailler et d’acheter une perruque ! Ses parents s’efforcent de lui faire croire que tout va bien. Mais loin de la rassurer, leur silence l’angoisse : Fiona a besoin de savoir et surtout elle veut comprendre. Alors, armée de tout son courage, elle envoie un mail à Margot, le cancérologue-écrivain. C’est le début d’une correspondance affectueuse et complice, parfois émaillée d’accidents de parcours…

  • Je mange, je bois, je respire, à quoi ça sert ? (Éditions Le Pommier, avril 2016). Collection Les Minipommes (docufiction scientifique pour les 9-12 ans ; illustré par Thérèse Bonté)

Je-mange-je-bois-je-respire-a-quoi-ca-sert-.jpg

Quatrième de couverture : Pour Maïween et Akim, deux élèves de CM2, le réveil est difficile : ils sont trop fatigués pour avaler leur petit déjeuner ! Une incroyable apparition se matérialise devant leur bol : Miss Mag, la tigresse culturiste jusque-là sagement imprimée sur leur boîte de céréales.
Pour leur prouver la nécessité de manger avant de partir à l’école, Miss Mag embarque les enfants dans un véhicule sanguin à destination d une cellule. Là, elle leur présente Glück et Lipou, deux agents très spéciaux que les enfants devront accompagner dans leur mission : percer le mystère de la fabrication de l’énergie par la cellule, à partir des aliments. 

Les enfants suivent alors le parcours extraordinaires et inquiétant de leurs deux amis, jusqu à leur transformation en Atéplusplus, véritable monnaie énergétique de la cellule. Au passage ils rencontrent Oxy l’oxygène, ces fofolles de vitamines, ainsi que les Z’aminus, des molécules pas commodes…

  • Le Tour de Louison (Editions de Plaines en vallées, juin 2017). Album illustré à partir de 4 ans ; illustré par Alice Strub. 

Le-tour-de-Louison

Quatrième de couverture : Le papa de Raymond veut faire de son ourson de fils un pêcheur. Comme tous les VRAIS ours… Mais Raymond a un autre rêve… Pourra-t-il le réaliser ? Et prouver à son père qu’il peut être fier de son fils un peu différent ?

  • L’Enfance Interdite (Éditions du Cély, septembre 2018). Roman à partir de 15 ans

CVT_LEnfance-Interdite_7312

Quatrième de couverture : Afin d’échapper à une glaciation cataclysmique, l’humanité survivante, réfugiée au Congo, décide de s’immortaliser par génie génétique. Le prix à payer afin d’éviter une inflation démographique est lourd : renoncer définitivement aux naissances. Un groupe de résistants refuse de sacrifier les générations à venir. Bénéficiant d’une aide inespérée, il fonde le Refuge, au cœur d’une Afrique australe hostile et glaciale.

Alors que leurs derniers enfants sont devenus adultes, les immortels voient leurs relations se détériorer au fur et à mesure que l’aire cérébrale contrôlant leurs émotions dégénère. Un jour, l’inconcevable survient : des immortels commencent à mourir. Dans le Refuge, par contre, la vie poursuit son cours, au rythme des générations…

  • Sophie sortira son prochain livre en avril 2019 : Qui a tué Archimède ? Éditions Le Pommier – Le rendez-vous est pris !

Archimede

 


Sa bibliothèque, quatre questions :

 

1. Etes-vous davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Sophie Séronie-Vivien : Clairement livres neufs, et si possible en poche car mes bibliothèques sont faites pour ce format. En fait, j’achète aussi des grands formats car je lis pas mal de littérature jeunesse. Or, ces ouvrages sortent plus rarement en poche qu’en littérature générale.
Curieusement, les bouquinistes et les bibliothèques ça n’a jamais été mon truc. Je crois que pendant mes études, je n’ai jamais mis les pieds à la BU ! Pour moi, un livre, c’est personnel. Il traîne dans ma maison, sur mon canapé, dans ma chambre, il m’accompagne au lit…C’est franchement idiot quand on y pense… Et pourtant ! Si je veux faire partager une lecture, j’offre le livre, je ne donne JAMAIS mon exemplaire. Même le prêter est difficile ; réservé à deux ou trois personnes sur la planète.

Avant d’écrire, me faire dédicacer un bouquin ne me serait jamais venu à l’esprit. Depuis que j’ai entamé une activité d’écriture, j’achète beaucoup dans les salons. Du coup, je joue le jeu de la dédicace ; surtout lorsqu’il s’agit d’auteurs amis. Mes deux plus belles collections sont les dédicaces de Pierre Bordage en SF et de Jean-Christophe Tixier en jeunesse.
Ah au fait j’oubliais ! J’ai découvert il y a peu les audiolivres pour la voiture et en faisant du sport ; et les e-books pour lire sur mon téléphone…
Oups ! j’ai le droit de parler d’e-books sans me faire vouer aux Gémonies ?

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

20181116_192928.jpg

Sophie Séronie-Vivien : Des bibliothèques, il y en a dans toutes les pièces de la maison, y compris dans l’escalier et les toilettes. Chacune est plus ou moins consacrée à un genre : littérature française générale, littérature étrangère, polar/thrillers, littératures de l’imaginaire, jeunesse, documentaires/essais/romans historiques,… Pour ne rien te cacher, je suis assez maniaque avec les bouquins. Sauf en ce qui concerne ma PAL qui déborde sans dignité de ma table de chevet.

Dans mon bureau, là où j’écris, les livres me cernent littéralement et me font comme un
cocon. Je me sens, tu sais, comme les chats qui adorent se mettre en rond, serré dans un
panier, un sac, une valise… C’est douillet…

20181116_193108.jpg

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

FB_IMG_1541923217003.jpg

Sophie Séronie-Vivien : Ouh là ! Il y en a beaucoup qui tapent l’incruste depuis un moment. Soit parce que finalement, le coup de foudre passé, le désir est retombé très vite (certains romans jeunesse ou thrillers/polars). Soit parce que je ne suis pas à la hauteur de mes ambitions de départ et que je n’ai jamais le courage de m’y atteler (essais philosophiques ou scientifiques).
Celui qui cependant bat tous les records (depuis 2011 je dirais), c’est quand même
« Ados en vrille, mères en vrac » de Xavier Pommereau. Un bouquin de psycho comme tu peux l’imaginer. Remarque, cela tend à prouver que l’adolescence de mes trois enfants est passée comme une lettre à la poste !

Ados-en-vrille-meres-en-vrac.jpg

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Sophie Séronie-Vivien : « L’instinct du troll » de Jean-Claude Dunyach (éditions l’Atalante), un roman fantastique farfelu, un peu à la Terry Pratchett, vraiment hilarant.

L-instinct-du-Troll (1).jpg

Petit bonus :

Pourriez-vous citer un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur…) que vous affectionnez particulièrement ?

Sophie Séronie-Vivien : Euh… Je dois avouer que je n’ai pas beaucoup de culture dans ces domaines. J’aime beaucoup Edward Hopper ainsi que la peinture surréaliste telle celle de Dali ou de Magritte.

  • Edward Hopper

 

  • René Magritte :

 

Cela a été un énorme plaisir d’accueillir Sophie cette semaine !

C’est une personne entière avec qui j’ai eu le plaisir de travailler au tout début. Une personne pétillante, dynamique avec beaucoup d’énergie et aux multiples idées. Mais, surtout elle va jusqu’au bout et réussit ! BRAVO Sophie !

N’hésitez pas à offrir ses livres pour Noël, petits et grands apprécieront !

Bonne lecture,

L.