« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?


 

Un auteur :

Julien Sandrel a 37 ans, est originaire de Hyères, dans le Sud de la France. Il vit à Paris, a deux enfants. La Chambre des merveilles est son premier roman. Plus de 20 pays ont acheté les droits avant même sa parution. Une adaptation cinéma est déjà en cours !

  • La chambre des merveilles de Julien Sandrel – 2018 – Calman Lévy

La-Chambre-des-merveilles.jpg

 

Quatrième de couverture : Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose.
Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.
En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils.
À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place.
Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir.
Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

 

N’hésitez pas à suivre l’actualité de Julien Sandrel sur sa page facebook !


Sa bibliothèque, quatre questions :

 

1. Etes-vous davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Julien Sandrel : Livres neufs, grand format ou poche. J’aime les livres, alors j’aime en conserver des exemplaires chez moi… et puis j’ai tendance – sacrilège pour certains, désolé… – à corner les pages, alors autant ne pas imposer ça à d’autres ! Avant de devenir auteur, je n’avais jamais fait dédicacer un seul ouvrage, ni même rencontré un écrivain en librairie ou salon… maintenant c’est différent, lorsque je rencontre un auteur que j’apprécie, il m’arrive parfois de demander une petite dédicace, et je me surprends à aimer cet exercice J

 

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

Julien Sandrel : Je n’ai pas une grande bibliothèque, mais six plus petites, situées à différents emplacements chez moi. Une dans mon salon contenant plutôt des beaux–livres d’art ou des BDs, deux dans ma chambre contenant romans et BD, une dans chacune des chambres de mes enfants, contenant des ouvrages jeunesse correspondant à leurs âges respectifs (10 et 6 ans) … et même une dans les toilettes (!), contenant essentiellement des romans au format poche. Tout ça a l’air à peu près ordonné, mais en réalité à l’intérieur de chacune il n’y a pas vraiment de classement (ni par ordre alphabétique, ni par éditeur, ni même par format…) J’essaie juste de regrouper les ouvrages d’un même auteur, mais je n’y accorde pas une grande importance. Par ailleurs, je sais déjà que je dois acheter une ou deux bibliothèques supplémentaires car nous manquons déjà de place…

8BFE7857-0845-4FDB-BC3D-775E6AE606F8.JPG

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

Julien Sandrel : Longtemps c’est un bien grand mot, mais je dirais My Absolute Darling de Gabriel Tallent, que j’ai acheté dès sa sortie car j’en ai entendu et lu beaucoup de bien… mais je dois dire que le sujet me rebute un peu, alors j’attends le bon moment pour me lancer.

My-absolute-darling.jpg

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Julien Sandrel : Le discours, de Fabrice Caro. Mais ma PAL est très évolutive, je ne suis pas du tout certain de commencer par celui–ci !

Le-discours.jpg

Petit bonus :

Pourriez-vous citer un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur…) que vous affectionnez particulièrement ?

Julien Sandrel : Il y en a tellement, c’est très compliqué comme question… D’une façon générale, j’aime l’art moderne, avec une affection particulière pour Nicolas de Staël, Pierre Soulages, et les sculptures de Nikki de Saint–Phalle, Miro, Picasso et Calder. J’adore aussi le street art : arpenter des quartiers entiers de grandes villes afin de dénicher quelques éclats de vie colorés sur les murs, cela contribue pour moi au plaisir infini de la découverte et du voyage.

  • Nikki de Saint–Phalle :
  • Joan Miro : 
  • Pablo Picasso :
  • Alexander Calder :
  • Street art :

 

Quel plaisir d’avoir davantage fait connaissance avec Julien à travers cette interview !

J’ai découvert grâce à lui l’artiste Alexander Calder  et ses œuvres me plaisent !  Comme je disais à Julien, nous partageons des goûts communs car j’affectionne particulièrement les sculptures de Niki Saint Phalle.

Merci à vous !

Bonne lecture,

L.