« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?


 

Un auteur :

Pour une fois, j’ai donné la parole à Linda afin qu’elle se présente auprès de vous.

Auteure en herbe, maman louve d’une princesse de dix ans et de serial number  two de sept ans. Férue de lecture dès mon plus jeune âge, je dévore les livres que je découvre. Lorsque je suis emportée par une histoire, je n’arrive plus à m’arrêter. Par manque de temps, je lisais beaucoup moins lorsque j’ai eu mes enfants…Y aurait-il un lien de cause à effet ?

De mémoire d’enfant, j’écris depuis mon plus jeune âge. J’inventais des histoires à raconter à mes doudous dès le primaire. Plus qu’une envie c’était devenu un besoin. L’écriture est pour moi une échappatoire, une réelle manière de m’évader. Notre imagination est sans limite, c’est ce qui me plaît le plus, on peut aller aussi loin qu’on le souhaite.

Egalement passionnée de cuisine, j’aurais rêvé ouvrir un restaurant dans lequel les personnes trouveraient refuge et se sentiraient comme chez eux. De là, est venue l’idée de mon roman et je me suis mise à écrire à ce moment-là sans pouvoir m’arrêter. Chaque soir, j’avais plaisir à retrouver mes personnages, je ne pouvais plus m’en passer. Le Café des Délices, est un peu le reflet de mon rêve.

Mon premier roman est sorti le 9 Avril 2018, publié aux éditions Edilivre :

le-cafe-des-delices---episode-1-la-rencontre-1083951-264-432

 

Sa bibliothèque, quatre questions :

 

1. Etes-vous davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Linda Da Silva : En fait, je suis TOUT. J’aime me promener à la FNAC, chez Cultura, dans une librairie et flâner pendant des heures à la recherche d’un livre ou d’un conseil avisé. J’aime également me promener dans une brocante et chiner un bon livre, ou tomber sur un livre auquel je n’aurais pas pensé à la bibliothèque ou dans une boîte à livres. J’aime tout autant les formats poches que les grands formats, je ne fais pas de différence, dédicacé ou non cela m’est égal. Bon excepté si je tombe un jour sur Maxime Chatam, je le séquestre afin qu’il me dédicace tous ses livres lol.

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

Linda Da Silva : Je suis justement en train de refaire celle de mon bureau à la maison, donc c’est un peu en chantier. J’ai acheté quelques caissettes en bois, que je suis en train de repeindre couleur taupe et j’y ajoute pour certaines, en fond, du papier peint un peu vintage. Je peux vous montrer en photo, celle qui est dans ma chambre, où j’installe ma PAL.

20180903_174105_resized_1.jpg

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

Linda Da Silva  : Les quatre filles du Docteur March de Louisa May Alcott. Je ne sais pas pourquoi, je n’arrive pas à le lire, je l’ai commencé et j’ai arrêté et remis dans ma PAL, mais je compte bien y retourner. Peut-être n’est-ce pas le bon timing, car j’adorais le dessin animé lorsque j’étais enfant.

Les-quatre-filles-du-Docteur-March-Texte-integral

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Linda Da Silva : Vertiges de Franck Thilliez. J’ai découvert cet auteur avec son Manuscrit Inachevé, très addictif, j’ai donc souhaité continuer à découvrir cet auteur. Depuis, j’ai également lu de lui Puzzle que j’ai beaucoup aimé, un très bon thriller psychologique.

 

Petit bonus :

Pourriez-vous citer un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur…) que vous affectionnez particulièrement ? 

Linda Da Silva : Je suis une fan inconditionnelle des peintres impressionnistes, et notamment de Claude Monet. J’adore ses tableaux, sa vision du monde, les couleurs qu’il utilise, la façon dont il peint les natures mortes. J’ai eu le bonheur de visiter GIVERNY, la maison, les jardins, le magnifique étang aux nymphéas. Tout est magique et donne l’impression que le peintre est toujours présent ! Il faut également voir le musée.

thm_3-seerosen.jpg

Merci beaucoup Louise pour ce petit moment 😉


 

Je remercie Linda d’avoir accepté de répondre à cette interview et j’espère surtout que vous aurez envie de découvrir l’auteure qui se cache derrière cette lectrice !

Bonne lecture,

L.