Quatrième de couverture :

Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bétabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russel – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?


Mon avis :

Comment choisissez-vous un roman ?
Sa couverture ?
Sa quatrième de couverture ?
La réputation de l’auteur ?
Un titre accrocheur ?

Pour ce roman, rien de tout cela !

J’ai choisi ce roman lorsque j’étais à mon 1er Quai du Polar en avril avec ma copine Stéphanie de la page Chat lit. Nous sommes passées devant l’auteur et là… Tadamm ! Nous avons succombé et surtout été charmées par son sourire ravageur ! (Il me semble entendre des moqueries… Mais, allez donc voir sur google !)

Résultat : nous avons regardé le livre, le titre, et hop : il était acheté avec sa petite dédicace, une photo avec A.J. Finn (photo que je vous épargne) et surtout un méga souvenir !

J’avoue que je voyais passer ce roman depuis quelques temps sur les groupes de lecture Facebook et il m’avait déjà intrigué, raison de plus pour craquer !

Voilà, comment il a atterri dans ma pile à lire…

J’ai lu ce pavé assez rapidement sans le lâcher, je l’ai même pris lors de mes pauses déjeuner au travail !

Une fois commencé, vous éprouvez ce besoin de connaître la suite, puis vous engloutissez assez rapidement ces 520 pages.

D’un autre côté, j’ai trouvé quelques longueurs et répétitions, mais j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Anna… AJ Finn m’a fait tourner en bourrique sur la fin et je me suis faite avoir comme une bleue !

En conclusion, ce n’est pas un coup de coeur (à cause des longueurs), mais j’ai passé un bon moment. J’ai hâte de retrouver l’auteur (avec son prochain bouquin, bien sûr 😉)

Bonne lecture,

L.