« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?


 

Un auteur :

En parallèle de sa vocation de psy spécialisée dans les troubles autistiques, l’adolescence et les addictions,Elsa Roch écrit des polars pour explorer une à une les failles de l’être humain. « Ce monde est le mien. Il concentre tout. La vie, l’amour, la mort. »

Sa bibliographie :

  • Ce qui se dit la nuit, 2017, Calmann-Lévy – Le Livre de Poche :

Ce-qui-se-dit-la-nuit

Quatrième de couverture : Rentrer chez soi.
Tout oublier après le cadavre de trop, vingt ans dans la police à collectionner les «ides»: homicides, infanticides, parricides… À peine quadragénaire, le commissaire
Amaury Marsac a l’impression de porter mille ans de noirceur sur ses épaules. Il n’en peut plus. Il fuit Paris direction le village de ses origines.
Mais alors qu’il renoue avec Elsa, son amour de jeunesse, une vieille dame est retrouvée morte chez elle, égorgée et tondue, un morceau de tissu bleu cousu au niveau du cœur.
Cette femme, c’est Marianne, une figure bienveillante de son passé. Horrifié, Marsac s’impose dans l’enquête. De nouveau happé par les sombres coulisses de l’âme humaine, il va devoir démêler passions amoureuses et superstitions, blessures de l’enfance et cicatrices de l’Histoire jamais refermées.

Vous pouvez retrouver mon avis sur ce roman d’Elsa en cliquant ici !

  • Oublier nos promesses, 2018, Calmann-Lévy :

Oublier-nos-promees

Quatrième de couverture : DANS PARIS, LA NUIT,
UN FLIC ET DES VIES BRISÉES. 
Emma Loury aimait les causes perdues et dangereuses. Emma vient d’être découverte, sauvagement assassinée, dans son appartement du IVe arrondissement. Son amant, un officier français de retour d’Afghanistan, s’est enfui. Le coupable idéal.
Le commissaire Marsac se plonge dans cette enquête avec rage : de l’avis de tous, Emma était une personnalité solaire et une excellente journaliste indépendante, qui se battait pour les femmes et contre la traite des êtres humains. Marsac se demande si la vraie raison de sa mort ne serait pas là. Mais alors pourquoi son compagnon a-t-il fui ?
Jérôme a fui parce qu’Emma était toute sa vie, son dernier lien avec ce monde qu’il ne comprend plus. Il a fui parce qu’il est malade, plongé dans un syndrome post-traumatique, flirtant avec la folie. Il veut massacrer l’assassin comme Emma a été massacrée.
S’engage alors une double chasse à l’homme dans un Paris insoupçonné, en proie aux trafiquants. Jérôme combat le mal par le mal et Marsac par la loi. Qui retrouvera le meurtrier d’Emma ?

 

N’hésitez pas à retrouver son actualité sur sa page FB en cliquant ici


 

Sa bibliothèque, quatre questions :

 

1. Etes-vous davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Elsa Roch : Je pioche dans tous les formats, sans aucune préférence, qu’ils soient neufs ou d’occasion. Et oui, j’aime aussi, en tant que lectrice, une dédicace de l’auteur ! Elle me donne l’impression de tenir alors une pièce unique, un petit trésor.

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

IMG_4215.JPG

Elsa Roch :  Je n’ai pas une mais plusieurs bibliothèques ! La première est entièrement dévolue à la psychologie, la deuxième aux polars, tandis qu’une troisième rassemble mes livres préférés sans distinction de genre. A côté de celles-là, une quatrième regroupe… ma PAL ! Ce sont là les officielles, mais d’autres fleurissent régulièrement, partout dans la maison.

IMG_0812.JPG

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

IMG_4214.JPG

Elsa Roch :  « Belle du Seigneur », d’Albert Cohen, dort dans ma PAL depuis des années ! Je ne comprends pas ce qui me retient…

Belle-du-seigneur.jpg

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Elsa Roch : Le petit dernier à avoir rejoint ma PAL est « L’Attente du soir » de Tatiana Arfel, un roman recommandé par une libraire, que j’ai commencé à feuilleter et qui me semble juste inouï…

IMG_4216.JPG

Petit bonus :

Pourriez-vous citer un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur…) que vous affectionnez particulièrement ?

781_6aa60504792cd63.jpg

Elsa Roch : Compliqué de choisir un artiste tous genres confondus ! Disons que je suis une fan inconditionnelle des sculptures de Rodin… Je pourrais passer des heures à contempler ses œuvres en me demandant comment une telle perfection est possible…

738_le_penseur_rodin.jpg

 


 

Merci, merci Elsa d’avoir pris du temps, et surtout d’avoir participé avec autant enthousiasme !

Je n’ai qu’une hâte : vous rencontrer car j’ai apprécié nos échanges et découvrir votre second roman !

Bonne lecture,

L.