« Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions », ce petit rendez-vous littéraire sans prétention, est né de la curiosité de savoir quel lecteur se cache derrière l’auteur. Car oui, tout auteur est avant tout un lecteur – comment écrire sans lire ?


Un auteur :

Amélie De Lima est originaire de Lille, actuellement expatriée à Barcelone. Elle est rédactrice web et formatrice en entreprise. Elle a toujours été passionnée par la lecture et l’écriture, raison pour laquelle, elle s’est plongée dans les études littéraires.

Elle écrit depuis l’âge de 10 ans, en commençant par des nouvelles policières, fantastiques et des poèmes. Fin 2015, elle a décidé de sauter le pas et d’écrire son premier roman en auto-édition.

Vous pouvez retrouver toute l’actualité d’Amélie sur son site ici

Sa bibliographie :

  • Le silence des aveux – 2017 – Auto-édition

51tTIp2CbxL__UY250_

Quatrième de couverture : Lille, novembre 2010, le corps sans vie d’’une adolescente est retrouvé près de la Deûle enneigée, dans d’’étranges conditions. Cheveux scalpés, habillée mais sans sous-vêtements, un billet de vingt euros dans la main, tout prête à croire qu’’il s’’agit d’un crime sexuel. Véronique De Smet, commissaire chargée de l’’affaire semble piétiner, les meurtres s’’enchainent et l’’enquête est au plus bas. Pourtant, un revirement de situation permettra à Véronique de mettre la main sur le présumé meurtrier, un trentenaire qui semble être le coupable idéal. Mais, l’’est-il vraiment ? Aidée de l’’inspecteur Bernier, Véronique réalisera un travail de fond, sur l’’enquête et sur elle-même, pour démêler cette affaire, où rien ne semble être ce qu’’il parait…

Ce premier roman est un thriller psychologique.

  • Voies nocturnes – 2018 – Auto-édition

nouvelle

Quatrième de couverture : Quand la mort frappe à la porte, personne ne peut y échapper… Mai 2005, deux corps enlacés dans une mare de sang, sont retrouvés dans la cuisine d’un appartement HLM de Roubaix, où vivent Cathy, une femme divorcée depuis 17 ans et son fils Laurent. D’apparence heureuse et épanouie, Cathy garde un lourd secret qui la ronge de l’intérieur. Quand vient la nuit, de vieux démons apparaissent et l’empêchent de dormir. Enfermée à double tour dans sa chambre, elle prie pour ne pas être en proie à ses pires cauchemars. Pourtant, une nuit de printemps, tout ce qu’elle redoutait, finit par se réaliser… Qu’a-t-il bien pu se passer derrière les murs de cet appartement ?

Voix nocturnes est une nouvelle assez longue, qui relate les liens mères / enfants sous un fond de thriller psychologique.

Je vous en parlerai assez rapidement car je viens de le recevoir ! Patience…

 


Sa bibliothèque, quatre questions :

1. Vous êtes davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Amélie De Lima : Je suis un peu de tout ! J’adore les vieilles librairies, avec l’odeur des vieux livres et tout et tout ! À Barcelone il y a énormément de librairies de livres anciens, c’est plaisant ! Mais j’aime aussi les librairies plus classiques et modernes. Les bibliothèques…j’y allais énormément en tant qu’étudiante, là c’est vrai que je n’y vais plus trop, mais je compte bien y remédier ! J’aime beaucoup les formats poche car c’est hyper pratique, ça se glisse tout seul dans un sac. Les grands formats, je les achète surtout lorsqu’ils s’agit de mes auteurs chouchou, dédicacés ou pas, ce n’est pas important pour moi (même si c’est mieux…)

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

Amélie De Lima : Ma bibliothèque est encore dans les cartons, dans le garage…je dois absolument m’y mettre, il faut que je trouve le temps !

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

Amélie De Lima : Le 3e volet de la trilogie de Dolores Redondo, «Ofrenda a la tormenta».

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Amélie De Lima : Les cafards de Jo Nesbo !

Les-cafards


 

Je remercie Amélie d’avoir accepté de répondre à ces questions qui nous auront permis de la connaitre davantage !

Bonne lecture,

L.