Quatrième de couverture :

Marc Loebb est un homme à qui tout réussit. Il est l’un des cadres incontournables d’une grosse compagnie, roule dans de somptueuses voitures de sport, possède un appartement avec vue imprenable sur le Saint-Laurent. Une vie parfaite, une mécanique bien huilée qui ne demandait qu’à voler en éclats. C’est par un soir pluvieux d’octobre que tout a commencé. Un chien surgit de nulle part, un effroyable accident sur le pont Jacques Cartier, puis le néant.
À son réveil, tout a basculé. Plus rien ne correspond à ce que Marc a vécu. Les circonstances de l’accident, l’’heure et le lieu se sont comme effacés. Une réalité différente lui apparaît. Qui est-il
vraiment ? Qui est Calvin White, cet énigmatique bouquiniste croisé au cours d’une promenade ? Et cette rencontre était-elle vraiment due au hasard ? Et si il s’agissait dune ultime chance de commencer à vivre vraiment ?

Véritable Feel good book, ce livre devrait ravir aussi bien les amateurs d’’histoire un brin fantastique que les rationalistes les plus convaincus.
Lisez Les passagers perdus, roman d’une originalité saisissante et laissez vous gagner par un très rare sentiment de bien-être.

Mon avis :

Je découvre la plume de Stéphane Bellat avec ce roman Les passagers perdus. Quelle histoire ! Un mélange de fantastique, d’ésotérisme, et de romance ! Le tout parfaitement bien dosé !

J’ai apprécié cette écriture simple, poétique et sensible. Tout est pesé dans la façon d’écrire de Stéphane : un soupçon de description, un zeste de souvenir, une pincée d’espoir. . Et la recette prend immédiatement ! J’ai été emballée et j’ai apprécié de retrouver Marc, Calvin, Ted, Virginie, et Coleen.

Comme je disais, plusieurs genres se mélangent (romance, fantastique) mais surtout ce roman est porteur d’espoir ! Il montre que, parfois, dans nos vies nous avons des choix à faire, et surtout à reconsidérer nos priorités. Nous sommes seul maître de notre vie ! C’est justement cette pensée que j’ai aimé . Il est nécessaire de le rappeler car parfois nous pouvons l’oublier.

C’est un roman sérieux, qui fait réfléchir mais surtout qui fait du bien !

J’ai noté une phrase qui illustre ce roman : « L’énergie positive est capable de renverser des montagnes »

Je n’en dirai pas davantage pour ne pas trop en dévoiler et vous laisser découvrir « Les passagers perdus » !


SURPRISE !

Pour clôturer, cette chronique, les Editions Lajouanie vous offre la possibilité de gagner ce livre de Stéphane Bellat.

28512083_10213154622673473_190705621_n

Pour cela, rien de plus simple :

  • Liker le site de Stéphane Bellat
  • Liker la page des Editions Lajouanie
  • Liker la page Les lectures de Louise
  • Laisser une commentaire sous cet article ou sous le post du concours sur la page FB Les lectures de Louise pour valider votre participation
  • Attention, possibilité de doubler votre chance en vous inscrivant sur le blog, si vous vous inscrivez, merci de me le signaler par mail à l’adresse suivante canal.louise@gmail.com !
  • Tirage au sort le 11 mars 2018 à 20h. Le gagnant devra me communiquer ses coordonnées en mp, je lui adresserai le livre (je ne serai pas tenue pour responsable s’il venait à avoir un souci).

Bonne chance à tous !

L.