Quatrième de couverture :

Elísa Bjarnadóttir méritait d’être punie. Elle devait payer. Mais quelle faute pouvait justifier une telle violence ? On vient de retrouver la jeune femme à son domicile, la tête en­tourée de gros scotch, exécutée de la façon la plus sordide. L’agonie a dû être atroce. Sa fille de sept ans a tout vu, cachée sous le lit de sa mère, mais la petite se mure dans le silence. Es­pérant l’en faire sortir, l’officier chargé de l’enquête se tourne alors vers une psychologue pour enfants. C’est sa seule chance de remonter jusqu’au meurtrier. Ce dernier n’a pas laissé de trace, juste une incompréhensible suite de nombres griffon­née sur les lieux du crime.
Alors que les experts de la police tentent de la déchiffrer, un étudiant asocial passionné de cibi reçoit à son tour d’étranges messages sur son poste à ondes courtes. Que cherche-t-on à lui dire ? Sans le savoir, il va se retrouver mêlé à l’une des séries de meurtres les plus terrifiantes qu’ait connues l’Islande.

Mon avis :

Un thriller glaçant que l’on a dû mal à lâcher !

J’avais repéré ce livre en librairie puis j’ai vu passer quelques avis et j’ai craqué (faible comme je suis !)

Je me lance donc dans la découverte de l’écriture de cette auteure : Yrsa Sigurdardottir (ne me demandez pas de le prononcer, par contre au Scrabble il rapporterait pas mal de points !).

C’est toujours un plaisir pour moi de retrouver l’univers scandinave même si dans cet opus j’aurai apprécié davantage de descriptions.

Bonne intrigue. Plusieurs meurtres atroces sont décrits mais pas de scènes sanguinolentes. L’enquête est menée par un flic, Hudlar, qui va jouer sa carrière sur cette enquête. Il est aidé par une psychologue de la Maison de l’enfance, Freyja, pour interroger et accompagner un jeune témoin.

A partir de là, nous embarquons dans cette enquête !

J’ai passé un bon moment de lecture mais ce n’est pas un coup de coeur. Il est agréable à lire, on s’imagine des hypothèses. L’auteure a réussi à créer une atmosphère angoissante mais j’ai trouvé que le dénouement était un peu rapide même s’il tient la route.

Seul bémol, retenir les prénoms scandinaves !!!!! Parfait pour faire travailler la mémoire !

En résumé, un bon thriller, angoissant à souhait mais pas un coup de coeur ! Je continuerai de suivre l’auteure.

Bonne lecture !

L.