Nouveau rendez-vous : je vous propose de nous retrouver tous les mois et de partager ensemble nos envies d’achats en brochés, poches, nouveautés ou pas !

Vous aurez remarqué que je ne lis pas que les dernières sorties. Je lis ce qu’il me fait envie tout simplement, en essayant d’alterner polar et non polar !

Voici, un petit aperçu 😉


  • Une femme entre deux mondes de Marina Carrère d’Encausse :

Une-femme-entre-deux-mondes

Quatrième de couverture : Valérie, divorcée, mère de deux adolescents, est journaliste et écrivain. Tout lui réussit, en apparence. Car, en réalité, Valérie n’est pas heureuse. Elle pressent que sa vie repose sur des mensonges et que des démons l’empêchent, voire lui interdisent d’accéder au bonheur. C’est sûrement pour cette raison qu’elle accepte que son nouveau compagnon, après lui avoir présenté un visage irréprochable, se transforme en un individu maltraitant et pervers sans qu’elle le quitte. Pire, elle subit la situation en pensant mériter cette souffrance. Pourtant, une rencontre va changer son existence. À l’occasion d’une visite en prison où elle va présenter son dernier livre, Valérie fait la connaissance de Nathalie, incarcérée depuis de longues années. Elles vont entamer une relation épistolaire puis, grâce aux parloirs, amicale. Leur amitié va même se transformer en une relation amoureuse très forte. Alors que Valérie pense aider Nathalie, c’est le contraire qui se produit. La prisonnière, leur histoire commune vont obliger Valérie à fouiller dans son passé pour mieux se connaître et se comprendre. Pour vivre enfin.

Roman sur le secret, l’attirance née des souffrances refoulées, Une femme entre deux mondes fait miroiter l’espoir d’une renaissance.

  • Agatha Raisin : Coiffeur pour dames de MC Beaton – Editions Albin Michel

Coiffeur-pour-dames

Quatrième de couverture : Suite à une coloration violette ratée, Agatha Raisin se rend chez Mr John, le nouveau coiffeur d’Evesham. Alors qu’il emploie ses talents de coiffeur et de séducteur sur Agatha, Mr John est mortellement empoisonné. Agatha doit mener l’enquête alors qu’elle est elle-même impliquée dans l’affaire.

  • Agatha Raisin : A la claire fontaine de MC Beaton – Editions Albin Michel

A-la-claire-fontaine

Quatrième de couverture : La population d’Ancombe, village voisin de Carsely, est divisée suite à l’arrivée d’une société d’eau minérale qui veut exploiter la source d’eau douce. Agatha Raisin, qui travaille pour les relations publiques de cette société, enquête sur le meurtre du président du conseil du village qui aurait été assassiné avant de pouvoir donner son accord pour l’exploitation de la source.

  • Celui dont le nom n’est plus de René Manzor – Editions Pocket

Celui-dont-le-nom-n-est-plus

Quatrième de couverture : Londres, au petit matin. Sur une table de cuisine, gît un homme vidé de ses organes. L’assassin est une vieille dame à la vie exemplaire. Pourquoi cette femme a-t-elle sacrifié l’homme qu’elle a élevé comme un fils ? Elle est incarcérée. Pourtant, le lendemain, un autre homme est tué de façon similaire. Par la personne qui l’aimait le plus au monde. À chaque fois, les tueurs, qui ne se connaissent pas, laissent derrière eux la même épitaphe écrite dans le sang de leur victime : Puissent ces sacrifices apaiser l’âme de Celui dont le Nom n’est plus… Trois destins vont se lier autour de ces meurtres incompréhensibles : ceux de McKenna, vétéran de Scotland Yard, de Dahlia Rhymes, criminologue américaine et de Nils Blake, l’avocat de ces coupables qui ressemblent tant à des victimes. Trois destins, et trois vies détournées à jamais de leur cours. Grâce à une plume parfaitement maîtrisée, René Manzor signe un roman aux frontières de l’amour et de la mort dont on ne sort pas indemne. Un thriller haletant et dérangeant dont vous n’oublierez plus jamais le nom…

  • Chasseurs d’esprit d’Isabelle Bourdial – Editions Lajouanie

Chaeurs-d-esprit.jpg

Quatrième de couverture : Un chercheur d’or, de retour du Venezuela, est kidnappé en plein coeur de l’Espagne. La Guardia civil interpelle un étranger qui semble ne pas comprendre le moindre mot de castillan. Le commissaire Fontanillas, chef de la brigade de police scientifique, est chargé de l’enquête. Avec sa jeune co-équipière, une criminologue experte en neuropsychologie, ils projettent de sonder le cerveau du suspect… Les résultats de l’examen particulièrement novateur auquel ils soumettent leur cobaye vont les entraîner jusqu’au plus profond de la forêt amazonienne… Progrès scientifiques incroyables mais vrais, rencontre houleuse avec les indiens Yanomami (peuple qui fut décrit comme le plus agressif du monde !), découverte de l’univers interlope des orpailleurs… rien ne manque à ce polar scientifique mais pas que…

Si, j’ai envie de lire ce bouquin c’est à cause de Lolobrodeuse, je vous invite à découvrir son avis ici et surtout à suivre son blog Pause Polar

  • La fille sous la glace de Robert Bryndza – Editions Belfond Noir

La-Fille-sous-la-glace

Quatrième de couverture : La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ? Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ? Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

Pour celui-ci c’est Valérie du blog Sang Pages qui m’a tenté, je vous invite à lire son avis ici

  • Toxique de Niko Tackian – Editions Le livre de Poche

Toxique

Quatrième de couverture : Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, surnommé le Pitbull, connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple. « Dans vingt-quatre heures elle est pliée », dit même l’un des premiers enquêteurs. Mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.


Rassurez-vous, je ne craquerai pas sur toute cette sélection car je suis en période d’économie pour le Salon du Quai du Polar mais, j’ai tout de même des cartes cadeaux de Noël et d’anniversaire qu’il me reste ! Hi ! Hi !

Affaire à suivre, et surtout, faites-vous plaisir !

Bonne lecture,

L.