Un auteur, sa bibliothèque, quatre questions

Valentin Musso


 

 

Un auteur :

Valentin Musso est agrégé de lettres et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes. Il a publié son premier roman La ronde des innocents le 6 mai 2010, en collaboration avec les Editions des Nouveaux Auteurs. Sa parution lui a permis de gagner le « Prix littéraire au sommet de la Clusaz 2010 ».

 

  • La ronde des innocents – 2010 – Editions les Nouveaux Auteurs / Points

 ronde des innocents

Quatrième de couverture : Une course contre la montre qui conduit le lecteur dans l’univers des enfants précoces. Un thriller sous forme de double enquête palpitante qui révélera l’existence de terribles manipulations…Vincent Nimier croyait tout connaître de son frère Raphaël, jusqu’au jour où celui-ci est retrouvé torturé et assassiné sur un sentier des Hautes-Pyrénées. Grâce à une mystérieuse vidéo, il découvre alors que son frère avait une femme et un fils, disparus il y a des années sans laisser la moindre trace. Vincent se lance à leur recherche, mais il ne sait presque rien d’eux… pas même leur nom. Une seule certitude : ils sont en danger de mort et les hommes qui ont massacré Raphaël feront tout pour les retrouver avant lui !

 

  • Les cendres froides – 2011 – Editions les Nouveaux Auteurs / Points

 cendres froides

Quatrième de couverture : Le drame, quand on commence à creuser le passé, c’est qu’il faut aller jusqu’au bout ! 1999. À la mort de son grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS. Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraité est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l entreprise eugéniste nazie. Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression… Rien ne l’empêchera de plonger au coeur d un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu’il aime en danger…

 

  • Le murmure de l’ogre – 2012 – Seuil / Points

 Le-murmure-de-l-ogre

Quatrième de couverture : Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées, le crâne rasé et le corps recouvert d’étranges symboles. Bientôt, ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre. Louis Forestier, un commissaire des brigades mobiles créées par Clemenceau, se lance sur les traces de celui que les journaux ont surnommé l’« Ogre ». Il est épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales de l’hôpital Sainte-Anne venu exprès de Paris, et par Raphaël Mathesson, un richissime érudit, aviateur à ses heures perdues. Très vite, ils découvrent que le tueur observe un rituel inspiré de récits de l’Antiquité sur la descente des mortels dans le monde des Enfers. L’affaire prend une dimension nouvelle quand le fils d’un millionnaire américain est enlevé par le tueur. Le compte à rebours commence : des ruelles miséreuses du vieux Nice aux luxueuses villas des hivernants, chaque indice est interprété pour tenter de saisir les motivations de l’Ogre, et de remonter sa piste.

 

  • Sans faille – 2014 – Seuil / Points

 sans faille

Quatrième de couverture : Ils sont cinq. Cinq amis, la trentaine, qui se retrouvent après plusieurs années pour une randonnée dans les Pyrénées, le temps d’un week-end. Romuald, le gamin des cités à qui tout a réussi, a invité Théo, Dorothée, David et Juliette dans son luxueux chalet. Mais la montagne lui est-elle aussi familière qu’il l’a laissé croire? Le groupe s’égare, d’anciennes inimitiés ressurgissent, les secrets de chacun se font jour. Jusqu’au drame. Impensable. Imprévisible ? C’est du moins ce qu’ils croient, au début… Connaît-on vraiment ses amis ?

 

  • Une vraie famille – 2015 – Seuil / Points

 une vraie famille

Quatrième de couverture : Il s’appelle Ludovic, c’est du moins le prénom qu’il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence. Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d’un drame personnel, l’engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s’installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard.

Mais ce qu’ils ignorent, c’est que leur cauchemar ne fait que débuter. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n’est pas du tout celle qu’ils croyaient.

 

  • La femme à droite sur la photo – 2017 – Seuil

 La-femme-a-droite-sur-la-photo

Quatrième de couverture : Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement? Meurtre? Disparition volontaire? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue. 1998 Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante.

En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.

 

Sa bibliothèque, quatre questions :

1. Vous êtes davantage livres d’occasion, livres neufs, empruntés en bibliothèque, format poche, grand format, dédicacés ou pas ? Dites-nous tout !

Valentin Musso : J’ai acheté beaucoup de livres d’occasion chez les bouquinistes quand j’étais étudiant et j’ai donc pas mal de vieilles éditions chez moi. Aujourd’hui, j’achète plutôt des livres neufs sauf quand il s’agit d’ouvrages de documentation qui ne sont plus édités (internet est alors bien utile pour trouver le libraire qui possède le précieux volume convoité). Sinon, j’ai quelques livres que m’ont dédicacés des amis auteurs à l’occasion de salons.

2. Décrivez nous votre bibliothèque ? Une photo ?

Valentin Musso : Au départ, ma bibliothèque était classée par ordre alphabétique mais elle l’est de moins en moins parce que je ne remets jamais les livres à la bonne place ! Comme j’achète et reçois beaucoup de livres, les piles grandissent sur les étagères et les doubles rangées s’imposent peu à peu. Un petit rangement serait peut-être nécessaire mais j’aime bien finalement le côté fouillis dans une bibliothèque.

3. Quel est le livre qui est dans votre pile à lire depuis longtemps ?

Valentin Musso : La maison des feuilles, un roman à la mise en page très particulière devenu culte chez certains lecteurs. C’est un très gros livre qui demande visiblement une immersion totale.

La-maison-des-feuilles

4. Quel est le petit dernier qui a rejoint votre pile à lire ?

Valentin Musso : Le dernier arrivé est aussi celui que je suis en train de lire (parfois certains livres passent devant tous les autres dans la file d’attente) : Long Island de Christopher Bollen.

long island


Un grand merci à Valentin Musso pour avoir accepté mon invitation, c’est un réèl plaisir !

Bonne lecture,

L.