Quatrième de couverture :

C’est en Bretagne, dans une petite bibliothèque recueillant les manuscrits refusés par les éditeurs, qu’une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef d’œuvre, signé par un certain Henri Pick mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Auréolé de ce mystère, l’ouvrage défraie la chronique, révolutionnant le monde littéraire et les idées reçues. Mais qui est réellement Henri Pick ? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie espiègle se jour de nos attentes pour notre plus grand plaisir !

Mon avis :

David Foenkinos me surprendra toujours. Son imagination est sans fin, ses thèmes sont variés. A chaque roman, il se renouvelle.

Dans celui-ci, on plonge dans l’univers de l’édition avec la découverte d’un roman dans la bibliothèque si particulière de Crozon. Pourquoi particulière ? Parce qu elle renferme des étagères et des étagères de livres non édités.
L’intrigue est donc basée sur l’auteur de ce roman : qui l’a écrit ? A partir de là, on déroule la pelote et fait connaissance avec l’ensemble des personnages du livre. Ce que j’ai également apprécié c’est de découvrir l’univers éditorial. Il est intéressant de voir comment ils préparent la sortie d’un livre. Puis, au fur et à mesure de notre lecture, on comprend…

Une phrase extraite du livre correspondant à une pensée de Gourvec

que j’aime beaucoup :

« Chacun peut adorer la lecture, à condition d’avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra pas se défaire. « 

Pour terminer en deux mots : un régal ! J’ai passé un bon moment de lecture, ce livre est plaisant : humour, suspens, tout y est !

A lire !

Ps : Merci C. pour cette jolie découverte !! 😉