logo_lectures_louise_couleur

via L’artiste de la semaine

vassily-kandinsky

Vassily Kandinsky naît à Moscou en 1866 et décédera à Neuilly-sur-Seine le 13 décembre 1944. Il est issu d’une famille aisée et cultivée. Il apprend l’allemand avec sa grand-mère, prend des cours de piano, de violoncelle et de dessin. En 1885, il entreprend à la faculté de Moscou des études de droit qu’il poursuit jusqu’en thèse. Mais, au moment d’obtenir une chaire d’enseignant, en 1895, il décide de rompre avec la carrière juridique pour se consacrer à l’art. Il se rend alors à Munich pour apprendre la peinture, puis s’institue très vite lui-même professeur en créant, avec d’autres artistes munichois, l’association Phalanx. Par ce biais, il rencontre Gabriele Münter, une artiste germano-américaine, qui sera sa compagne jusqu’en 1914. Avec elle, il voyage à travers l’Europe et l’Afrique du nord et, en 1906, s’installe à Paris pour un an. A cette époque, ses œuvres sont de petites peintures, souvent des paysages dans un style impressionniste, comme des notes de voyages, qui le font passer pour un dilettante auprès du milieu parisien.

wassily-kandinsky-composition-8

Ce n’est qu’en 1908, de retour en Allemagne, où il vit avec Gabriele Münter à Murnau, que commence sa véritable carrière d’artiste. Si ses thèmes de prédilection – les paysages, la culture populaire – restent les mêmes, il les traite de manière de plus en plus abstraite grâce à l’autonomie croissante des couleurs. En 1914, alors que la guerre éclate, il quitte Munich pour se réfugier en Suisse, puis part pour Moscou où il restera jusqu’en 1921. Là, il commence la rédaction d’un texte, conçu comme le pendant de Du Spirituel dans l’Art, « Du Matérialisme dans l’Art », qui ne sera publié qu’en 1926 : Point et ligne sur plan. Durant cette période, il peint peu, privilégiant, pour des questions matérielles, le dessin et les œuvres sur papier.

Kandinsky est célèbre pour son rôle de pionnier de l’art abstrait, dans les années 1910, et pour son essai Du Spirituel dans l’Art, qui a fait de lui l’artiste de la « nécessité intérieure ». L’identification de son art à cette invention liée à une recherche de spiritualité, si elle est pertinente, donne néanmoins l’illusion d’une œuvre qui se concentre sur quelques années, la réduisant à cette décennie décisive.

thm_concentric-circles

La Société Kandinsky a été créée par Nina Kandinsky en 1979, la Société Kandinsky est une association Loi 1901, siégeant au Centre Pompidou. Elle réunit les directeurs des trois Musées de Paris, Munich et New York, des spécialistes de Kandinsky et des personnalités désignées par Nina Kandinsky. Claude Pompidou en a été la présidente de 1979 à 2007.

Sa vocation est tout d’abord de veiller à l’intégrité de l’œuvre. A cet effet, la Société a financé la publication de catalogues raisonnés, dans la continuité de ceux que le grand spécialiste allemand de Kandinsky, Hans Roethel, avait établis. Mme Vivian Barnett a publié le catalogue raisonné des aquarelles (2 volumes, paru en 1994), celui des dessins (paru en 2006) et des carnets (en 2007).
Puis la Société Kandinsky a veillé à ce que les dispositions testamentaires, précédant le legs effectué par Nina Kandinsky en 1980, soient respectées, notamment le legs au Musée de Berne ou celui de trois tableaux aux musées soviétiques.

La Société pratique aussi une politique d’achat visant à compléter la collection du Centre Pompidou. En 2001, elle a, par exemple, procédé à l’acquisition de trois aquarelles de 1915 auprès de Mme Nina Ivanoff, la compagne d’Alexandre Kojève. Elle a racheté les œuvres données en hommage par ses collègues au Bauhaus en 1926. En 2006, le dernier achat fut une aquarelle de 1930 intitulée Verdunkeln (Obscurcir). Enfin, la Société Kandinsky subventionne la publication des écrits manuscrits de Kandinsky. Elle accorde des bourses pour favoriser la connaissance de l’œuvre de l’artiste.

Vassily_Kandinsky,_1908,_Murnau,_Dorfstrasse